Nous pourrions dire que la Respiration c’est la vie!

« Le souffle c’est le commencement et la fin. La vie commence par une inspiration et finit par une expiration. »

C’est un geste naturel acquis dès la naissance et que nous faisons instinctivement la plupart du temps. Or la respiration, même si nous n’en avons pas conscience, est au coeur de nombreuses fonctions dans notre organisme.

La respiration a un impact sur le corps dans son ensemble. Je vous invite à visionner cette vidéo… Tout est lié.

Beaucoup de choses se jouent au niveau du diaphragme!

Qu’est-ce que le diaphragme?

Le diaphragme est un muscle séparant le thorax de l’abdomen, comme un parapluie ouvert, il comprend deux parties:

  • l’une musculaire qui s’insère sur le pourtour du thorax et le rachis. Elle se divise en une portion vertébrale (piliers du diaphragme), une portion costale et une sternale.
  • l’autre tendineuse et centrale, nommée centre phrénique.

1682089-2269283

A quoi sert-il?

Le rôle le plus important de ce muscle est la respiration. Mais le diaphragme est aussi un muscle moteur pour notre voix, le chant, de la défécation, le muscle clef de l’accouchement, il a une action sur le transit digestif au niveau de l’estomac et sur le retour sanguin au niveau des gros vaisseaux. Il ne faut pas oublier aussi son rôle énorme dans la statique vertébrale quand on veut soulever quelque chose. Ainsi, le diaphragme est un muscle clef de notre organisme.

Que se passe t-il quand nous avons un problème de diaphragme?

Les conditions environnantes peuvent venir altérer cette fonction vitale. Si le diaphragme ne fonctionne pas dans des conditions normales, il peut engendrer des troubles dans notre organisme.

Lorsque que la respiration est entravée… Soit par le stress ou par un problème « mécanique »… Le processus se fait de façon superficielle. Ainsi le fonctionnement du diaphragme va perturber la respiration dans son ensemble. Notre capacité respiratoire s’en retrouve altérée.

Des rétractions de ce muscles peuvent engendrer aussi de mauvaises postures. En effet, si le muscle a perdu de son élasticité et qu’il tire sur ses attaches soit au niveau vertébral, costal ou sternal, cela peut entraîner une perte de mobilité au niveau de la zone rétractée. Cela peut générer des tensions musculaires, une perte de souplesse voire des douleurs musculaires. Nous pouvons ressentir une gêne dans un premier temps et si le problème persiste, ces rétractions pourront générer des compensations des muscles avoisinant la zone. Cela peut avoir une répercussion sur la posture dans son ensemble et à la longue des douleurs ou des blessures.

Le fonctionnement du diaphragme a pour vertu de masser les intestins. En effet, ce « parapluie » s’élève et s’abaisse au rythme de notre respiration. Cela permet aussi de faciliter la progression des aliments dans les intestins. Si l’activité de ce muscle est entravée cela peut freiner cet acheminement et favoriser à la longue des problèmes digestifs comme la constipation…

Comment prendre soin de son diaphragme ?

Le diaphragme étant un muscle, nous pouvons le tonifier, le renforcer et augmenter son endurance par des exercices spécifiques. Nous l’avons vu son fonctionnement est primordial pour le bon déroulement de plusieurs fonctions de l’organisme et pour l’équilibre de la posture. Il est donc primordial de le travailler et de l’entretenir.

Toutes les activités d’endurance comme la marche nordique, la course à pied, la natation ou le cyclisme… vont permettre de développer ou d’entretenir sa capacité respiratoire. En effet ces activités sont caractérisées par une intensité moyenne que l’on va tenir dans le temps 30, 60 min et plus. Durant cette période, le diaphragme va travailler de manière régulière et plus ample ce qui lui permettra de se développer ou d’être plus efficace.

Cependant, renforcer ce muscle n’est pas suffisant pour l’entretenir. Il va falloir aussi l’assouplir. Une bonne posture a un impact sur notre santé et notre bien-être. Pour cela, les étirements posturaux sont essentiels pour relâcher les tensions musculaires dans le corps dans son ensemble. Le stretching global actif a de nombreuses vertus pour ce type de travail. L’étape préliminaire pour ces étirements est le travail de la respiration et la mobilisation de notre diaphragme. Non seulement, cela va nous permettre de prendre conscience de son fonctionnement dans un premier temps mais en répétant les postures, le diaphragme va s’assouplir, se relâcher progressivement.

Une autre solution : masser. Les techniques de massage suédois sont efficaces pour soulager les tensions musculaires du dos que le diaphragme peut contracter en tirant sur les vertèbres. Les automassages au niveau du ventre et du plexus solaire peuvent aussi être très efficaces.

Toute technique agissant sur la gestion du stress va aussi avoir des vertus sur le bon fonctionnement de notre diaphragme et de notre respiration… Méditation, yoga vous offre un moment de détente, de pause, de paix afin de gérer ses émotions en agissant directement sur la respiration profonde.

Alors bougeons, respirons pour notre diaphragme et n’oublions pas d’entretenir notre posture !

2 réflexions sur « La Respiration »

  1. Bonjour
    Je me suis fais opérer d un quadruplepontage
    Je dois me maintenir en forme,perdre du ventre ,pour éviter la rechute
    Voulez-vous m aider?
    Bonne soirée
    Thierrry Braconnier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *